Pierre Perrin
poète, romancier, critique littéraire

Ce site est gratuit, c’est possible.

Ce que chacun donne, en vrai, augmente sa vie.

Un bref espace de liberté, pour la poésie, la littérature, l’amour.

La beauté, aussi bien que le hasard, peut encore gouverner l’univers.

Bienvenue à vous, donc dans ce petit château de mots, ce

Le Modèle oublié [couverture]Lettre apocryphe d’Émile à son père Gustave Courbet [1865] : Monsieur,
Je préfèrerais écrire : cher père. Mais comment rendre ce que nul ne m’a donné ? Certes, ma mère m’a parlé d’aide, pour mes études
[…] surtout, depuis quand une aumône tient-elle lieu de baiser ?
Vous peignez, Monsieur, sans nous revoir. Voilà six mois que ma mère est morte. Il y avait dans son regard, au milieu de la chambre blanche et nue de l’Hospice, une embellie désespérée. J’ai dû me tromper. Elle avait avorté l’attente, votre retour, depuis des années.
Cet automne, j’apprends vos frasques à Trouville. Un cul de lorette vous mène par le nez. Vous l’appelez Jo devant tout le monde. Et vous la partagez, dit-on, si vous la partagez, avec un Américain. Vous n’avez pas de fils, vous avez un disciple. Votre réalisme est trop
… — Quelques retours parmi les plus récents


Entretien pour Les Rendez-vous de Jeanne, le 17 décembre 2018 À La Closerie des Lilas, Jeanne Orient a conduit un entretien très documenté qui annonce le Le Modèle oublié [des amours de Courbet — qu’elle soit ici remerciée pour ces quarante-huit minutes.]



Entrez dans la lecture
[Passer cette introduction]