Pierre Perrin
poète, romancier, critique littéraire

Ce site est gratuit, c’est possible.

Ce que chacun donne, en vrai, augmente sa vie.

Un bref espace de liberté, pour la poésie, la littérature, l’amour.

La beauté, aussi bien que le hasard, peut encore gouverner l’univers.

Bienvenue à vous, donc dans ce petit château de mots, ce

Le Modèle oublié [couverture][…] La force des images débouche sur un roman visuel qui aboutit, entre vérité historique et nécessité d’une écriture romanesque, à faire surgir le tableau d’une époque. La collecte du mot juste, le plus efficace, le plus simple, donne de la chair au texte que Pierre Perrin truffe, avec une certaine distance empreinte d’humour, de références littéraires comme celles qu’il emprunte à Baudelaire et se permet de prolonger : « Je suis plus habitué à mes défauts qu’à ceux d’autrui ». « C’est pourquoi je parle d’expérience et je peux dire qu’une écriture lisible sert à éclairer la pensée, comme la pensée calme et puissante sert la lisibilité », et de formules stylistiques comme ce parallélisme : « Elle n’est pas vénale, il n’est pas pingre », de jeux de sonorités qu’il attribue à Courbet : « Mon égo est sans égal et vaudra des lingots, vous verrez ! ».… — L’article complet de Pierrette Epsztein, 10 juillet 2019


La signature du Modèle oublié à la Librairie Gallimard Vidéo réalisée le 10 avril 2019 par Jeanne Orient [34, 55 mn] avec la participation d’une quarantaine de personnes.


Entrez dans la lecture
[Passer cette introduction]