Pierre Perrin : Quelques citations de Jean Grosjean à Marguerite Yourcenar

Quelques citations [II]
La culture en acte : transmettre ce que chacun a trouvé de mieux…

« Nos actes sont des pas sur la plage, la marée les efface. Nos œuvres sont écrites sur le sable, le vent les efface sans les lire. » Jean Grosjean Si peu

« Aimer, c’est agir. » [noté trois jour avant sa mort] Victor Hugo, Choses vues

« L’hypocrisie est un vice privilégié qui, de sa main, ferme la bouche à tout le monde et jouit en repos d’une impunité souveraine. » Molière, Don Juan [acte V, scène 2]

« Qui verra l’homme sans le flatter, il n’y verra ni efficace ni faculté qui sente autre chose que la terre et la mort. » Montaigne, Essais, II, 12

« Le loup qui comprend l’agneau est perdu, mourra de faim, n’aura pas compris l’agneau, se sera mépris sur le loup… et presque tout lui reste à connaître sur l’être. » Henri Michaux Poteaux d’angle [Poésie/Gallimard, 2004]

« Notre intelligence tient dans l’ordre des choses intelligibles le même rang que notre corps dans l’étendue de la nature. » Pascal, Pensées

— « Les hommes n’ayant pu guérir la mort, la misère, l’ignorance, ils se sont avisés, pour se rendre heureux, de n’y point penser. » Pascal, Pensées

« Le déclin de la notion de personne est le facteur premier des désastres politiques du XXe siècle et de l’avilissement général de notre civilisation. » Octavio Paz, La Flamme double [cité par Annie Le Brun]

« Il se peut que nous lisions et écrivions certains livres pour devenir justement ce que nous sommes. » Pierre Perrin, Le Cri retenu, Cherche Midi, 2002

« Sans la littérature, on ne saurait pas ce que pense un homme lorsqu’il est seul. » Georges Perros, Papiers collés III

« La religion fait peut-être aimer Dieu mais rien n’est plus fort qu’elle pour faire détester l’homme et haïr l’humanité. » Boualem Sansal, 2084, la Fin du monde, éd. Gallimard, 2015

« On n’hérite pas de la terre de nos parents ; on l’emprunte à nos enfants. » Saint-Exupéry

« Le véritable amour rend la pensée de la mort fréquente, aisée, sans terreurs, un simple objet de comparaison, le prix qu’on donnerait pour bien des choses. » Stendhal, De l’amour

« La mémoire de la plupart des hommes est un cimetière abandonné, où gisent sans honneurs des morts qu’ils ont cessé de chérir. » Marguerite Yourcenar, Mémoires d’Hadrien, 1958

Ressources pour qui veut apprendre

Page précédente — Imprimer cette page — Page suivante