Nouvelles, essais, carnets de Pierre Perrin [XXème siècle — partie de site]

Pierre Perrin : Fictions, essais, carnets…


« Les hommes n’ayant pu guérir la mort, la misère, l’ignorance, ils se sont avisés, pour se rendre heureux, de n’y point penser. » Pascal, Pensées [Autres citations]

Les Monstres, brève nouvelle

Ils avaient fait trois enfants sans se connaître. Un beau matin, ils voulurent manger et dormir sous le même toit. Amoureux, ils se trouvaient tellement heureux sur le fil du temps. Plus de dos bloqué. À deux, les mains dans les mains, quelle force ! La mort n’avait qu’à bien se tenir.… La suite [et cinq nouvelles]

La Création littéraire, mini-essai

À vingt ans, Rimbaud casse sa plume, Flaubert a écrit de quoi remplir un volume de la pléiade ! Il a surtout les esquisses, voire les matrices de ce qui deviendra la Tentation de Saint-Antoine et L’Éducation sentimentale. Mais le fait avéré n’explique pas pourquoi c’est lui, et non son frère par exemple, qui s’est immolé à l’écriture. Quelle est la part du choix et du destin ? La suite de ce court essai littéraire

Un Voyage sédentaire, notes

L’amour, c’est le leurre, la douleur. L’espérance façonne une prison dans laquelle le prisonnier se vit amputé de l’autre. La présence, qu’il attend en se retenant de courir ou qu’il vient de perdre et qui le met à genoux, borne son horizon. Tout le tenaille, l’absence l’écartèle, l’angoisse ne cautérise plus… Lire la suite de ces notes

L’Œilécrit, des phototextes

Cette partie appelle et rappelle un plaisir de conjugaison qui avait trouvé son espace dès 2003. L’actuelle refonte en cours d’achèvement [400 pages] et le passage impromptu par les réseaux sociaux…La suite de cette ancienne nouveauté revue et corrigée


Page précédente — Imprimer cette page — Page suivante