Pierre Perrin : Quelques citations d’Aragon à Jean Grosjean’ [la suite en bas de page]

Quelques citations [I]
La culture en acte : transmettre ce que chacun a trouvé de mieux…

La culture n’est pas “ce qui reste quand on a tout oublié”, psittacisme imbécile. Elle est au contraire ce qui permet d’oublier un instant qu’il ne restera rien… Elle s’avère l’acquis du sommet des autres qu’il faut reprendre à son compte et transmettre à son tour. [Pierre Perrin]

« Quand la vertu cessera-t-elle d’être ce parfum par quoi la décomposition se dissimule, et les siècles passent en vain, les sociétés se succèdent, les dieux, les philosophies, la peste ne change que de costume, et la charogne à son aise étale au grand jour son mufle maquillé… Il n’y a pas une aspiration de l’âme, une grandeur de l’idée, une générosité de l’homme, au bout du compte qui ne serve d’éventail à la puissante Hypocrisie, toujours victorieuse et toujours adulée. Elle a pour cortège les hommes de cérémonie, etc. » Aragon, Le Fou d’Elsa, poème, Gallimard 1963

« Aimer, c’est agir […] on souhaiterait l’inverse : qu’agir, ce soit aimer, et alors c’en serait fini des saloperies que les hommes se font. » André Blanchard, Contrebande, 2007

« Que les petits s’écharpent entre eux, c’est autant de rage en moins contre les gros. » André Blanchard, Contrebande, Le Dilettante, 2007

« Ces livres [litt. de jeunesse] trompent l’enfant sur ce que la littérature peut lui apporter : la connaissance du sens profond de la vie et ce qui est significatif pour lui au niveau de développement qu’il a atteint. » Bruno Bettelheim, Psychanalyse des contes de fées, 1976.

« Il faut rire avant que d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri. » La Bruyère, Les Caractères — Du cœur

« C’est un métier que de faire un livre, comme de faire une pendule : il faut plus que de l’esprit pour être auteur. » La Bruyère, Les Caractères

« Je ne conçois de poésie engagée qu’envers soi-même. » René-Guy Cadou, Notes [1949]

« La culture est aujourd’hui semblable à une peau de chagrin – avant de tomber en poussière. » Louis Calaferte, Bilan, Carnets X (1987–1988), Gallimard, 2003

« En ces temps difficiles, il convient d’accorder notre mépris avec parcimonie, tant nombreux sont les nécessiteux. » Chateaubriand, Mémoires d’Outre-Tombe

« Peu importe qui nous lira. Le vrai lecteur trouve toujours les livres dont il a besoin. » Claude Michel Cluny, Années de sable, l’Invention du temps II

« Nous sommes périssables comme le rossignol qui mange le ver et fait son chant, nous ne parlons que du fond de notre silence et ne sommes ensemble que des hommes seuls. »
Claude Michel Cluny pour “Antonio Brocardo à Giorgione”, in La Mort sur l’épaule, 1971

« Lire est l’acte fondateur de toute notre culture occidentale. » Émile Genouvrier, Le Grand Livre de la langue française, Seuil, 2003

« Chose étrange ! On apprend la tempérance aux chiens / Et l’on ne peut l’apprendre aux hommes. » La Fontaine, Fables, VIII, 7

« Nos pensées sont des éponges imbibées de culture et de propagande. Chacun n’est soi et friable que par instant, à l’insu du train de ce monde. » Jean Grosjean , Si peu, éd. Bayard

 — Continuer la lecture de nouvelles citations…

[Rappel : Aide pour naviguer ? Plan du site]

Page précédente —  Imprimer cette page — Page suivante